Elke Deceuninck

 

 

En tant qu’architecte d’intérieur chez ION, Elke Deceuninck aide les acheteurs de nos projets résidentiels à aménager leur maison ou appartement. La cuisine est un élément crucial, car selon elle, cette pièce devient de plus en plus l’espace de convivialité de la maison.

Keuken suikerpark

Pourquoi la cuisine prend-elle de plus en plus d’importance dans un intérieur?

Elke : « Nos habitations ont évolué dans ce sens au fil du temps. Il y a longtemps, les familles aisées avaient du personnel qui cuisinait pour elles. À cette époque, la cuisine était placée le plus loin possible du séjour, elle se trouvait même souvent dans la cave. Ensuite, la cuisine est longtemps restée une pièce séparée dans l’habitation. C’est assez récemment qu’elle s’est intégrée à l’espace de vie. Autrefois, une cuisine devait surtout être productive. Aujourd’hui, elle joue aussi une fonction sociale. C’est le lieu où les gens commencent leur journée et celui où ils se retrouvent lorsqu’ils rentrent à la maison. Un espace central de la maison où les membres de la famille discutent, font leurs devoirs, lisent… et cuisinent. C’est la définition d’une cuisine à vivre. »

Dans un appartement, la cuisine fait littéralement partie de l’espace de vie. Quelle est la meilleure forme à lui donner dans ce cas?

Elke : « Cela dépend fortement des préférences de l’acheteur. Je distingue grosso modo deux types de personnes : celles qui sont très ponctuelles, qui tiennent à ce que leur habitation reste toujours très propre, et celles pour qui ce n’est pas grave si les invités entrent avec leurs chaussures, si un panier à linge se trouve sur la table… Ces personnes considèrent qu’un intérieur est fait pour qu’on y vive, et qu’il est normal que cela se voie. Lors de l’aménagement d’un appartement pour des acheteurs du premier type, nous prévoyons souvent des solutions telles que des murets à mi-hauteur ou des portes d’armoire qui cachent autant que possible la cuisine. En effet, ces personnes préfèrent ne pas voir leur vaisselle ou leurs ustensiles de cuisine lorsqu’elles se trouvent dans le séjour. Pour les acheteurs du deuxième type, cette question ne se posera pas, car ils considèrent la cuisine comme une partie de l’appartement.

Quels sont les matériaux et coloris souvent choisis actuellement?

Elke : « La tendance dans l’univers des cuisines reste assez sobre. En ce qui concerne les couleurs, nous optons généralement pour le blanc ou le noir. Les cuisines épurées sont la norme. Le composite connaît un grand succès pour le plan de travail, tout comme les carrelages en céramique faciles d’entretien. Les décors en bois restent tendance. La couleur attire surtout les jeunes, qui aiment par exemple le vert menthe ou le rose combiné au terrazzo, mais lorsqu’ils doivent vraiment se décider, la plupart reviennent finalement aux couleurs et matériaux traditionnels. »

Quels conseils donnez-vous sur la disposition d’une cuisine à vivre?

Keuken Vanishing Point

Elke : « Là aussi c’est assez personnel évidemment, mais je constate que presque tout le monde opte pour un îlot lorsqu’il y a suffisamment de place. Cela illustre à nouveau le pouvoir de la cuisine comme espace de convivialité. Si vous êtes invité chez des personnes qui ont un îlot, il est plus que probable que vous prendrez l‘apéritif dans la cuisine. Le fait d’être debout crée une ambiance détendue. Il y a dix ans, les gens voulaient souvent ajouter un élément à leur îlot, avec des tabourets de bar, mais c’est déjà beaucoup moins le cas aujourd’hui. Un îlot n’est plus là pour qu’on s’y attable. »

« Pour la répartition, je conseille aussi toujours de ne pas placer la cuisinière sur un îlot, mais contre un mur. Il existe des hottes que vous pouvez intégrer au plan de travail, mais le plus efficace reste d’avoir une hotte au-dessus de la cuisinière. De plus, des études ont révélé que nous ne passons qu’un quart du temps devant la cuisinière lorsque nous cuisinons. Pour garantir un contact maximal avec vos invités ou avec les membres de votre famille, il convient donc de placer votre évier sur l’îlot, et non l’inverse. »