Vista Piazza

Le consortium du promoteur immobilier ION de Waregem et la société d’investissement flamande PMV (par le biais de la « Vlaamse Erfgoedkluis ») vont réhabiliter le site Panquin à Tervuren. La commune de Tervuren a acheté ce site au ministère de la Défense et confié une mission de réhabilitation à ce consortium au terme d’un concours ouvert. Le patrimoine existant, notamment le Hoefijzercomplex militaire et l’Orangerie, sera restauré et affecté à une nouvelle occupation. Trois nouvelles ailes sont également prévues et abriteront une centaine d’entités d’habitation qui s’intégreront dans le contexte spatial et architectural des abords directs. Un nouvel étang à aménager dans le parc de l’Orangerie formera un corridor vert entre le parc de la Warande et les étangs de Robiano. 

Un rêve qui devient réalité

Panquin

La réhabilitation du site Panquin se concentrera autour du centre de Tervuren, des étangs de Robiano et du parc de la Warande. Le concours pour la mission de réhabilitation est le fruit du vieux souhait profondément ancré du Collège des Bourgmestre et Échevins de Tervuren, consistant à rétablir et à renforcer la relation et la connexion entre le site Panquin et le centre, ainsi que le paysage voisin. « L’élément primordial de notre vision d’avenir réside dans un réaménagement mûrement réfléchi visant au renforcement du centre urbain, dans le respect du précieux patrimoine existant, en intégrant des projets de nouvelles constructions fonctionnelles adaptées à l’environnement. En effet, en tant qu’administration communale, nous voulons créer un pôle d’attraction pour le logement, l’emploi, la résidence et le divertissement », explique le bourgmestre Jan Spooren. 

Plan directeur

Panquin

Le plan directeur présenté par ION et PMV est le résultat d’un processus de concertation intensif et d’une collaboration constructive avec des architectes, des ingénieurs et les organismes publics concernés, à savoir la Commune de Tervuren, l'Agentschap voor Natuur en Bos (agence flamande pour la nature et les forêts) et l’Agentschap Onroerend Erfgoed (agence flamande pour le patrimoine immobilier). La superficie totale du projet couvre 3,7 hectares, tandis que celle des bâtiments compte 13 300 m² de nouvelles constructions et 7 900 m² de patrimoine. Le Gouvernement flamand investit environ 600 000 euros dans ce projet par l’intermédiaire de l’Agentschap voor Natuur en Bos. Joke Schauvliege, ministre flamande de l'Environnement, de la Nature et de l'Agriculture, explique : « La réhabilitation du site Panquin s’inscrit dans ma volonté de renforcer l’espace vert public de la Zone stratégique flamande autour de Bruxelles. Avec la forêt de Soignes à proximité, il existe encore de belles opportunités de renforcer l’un des principaux parcs naturels de notre pays, que ce soit ici ou dans d’autres portes d’accès. »

Une nouvelle affectation du patrimoine

La qualité du paysage et de l’histoire du Hoefijzercomplex, de l’Orangerie et de la campagne environnante est indéniable. Cependant, à l’heure actuelle, le site apparaît principalement comme un îlot entre le centre et le parc de la Warande. C’est maintenant de l’histoire ancienne. Les bâtiments historiques, les nouvelles ailes et les espaces publics ouverts doivent pouvoir se distinguer comme plusieurs éléments d’une même unité architecturale et paysagère en lien avec le parc et le centre. 

Le Hoefijzercomplex (l’ancienne caserne) et l’Orangerie se verront dotés d’une nouvelle affectation publique après la restauration par ION et PMV. Un hôtel y sera notamment aménagé. Entre les étangs de Robiano et le parc de la Warande, un corridor vert sera mis en place avec un étang supplémentaire qui se « déploiera » vers l’Orangerie et brisera l’ensemble des constructions existantes le long de la Duisbergsesteenweg en donnant sur le parc. Ce nouvel étang garantira la continuité paysagère et constituera le cœur du site Panquin. 

Trois nouvelles ailes

Orangerie interior

ION et PMV unissent également leurs forces pour réaliser trois nouvelles ailes. Un complexe résidentiel prendra place à la Duisburgsesteenweg (titre du projet De Poort) et servira de porte d’accès vers le centre en jouxtant l’Orangerie et la moitié du bâtiment Hoefijzercomplex. Le rez-de-chaussée du bâtiment Poort abritera des bureaux, des établissements de l’horeca et des petits commerces. Une nouvelle aile de logements (titre du projet Het Plein) verra le jour entre l’Orangerie et le nouvel étang. La troisième aile de logements (titre du projet Het Park) longera le parc et donnera sur la deuxième aile. Au total, une centaine d’entités de logements répondant à toutes les typologies de foyer possibles sont prévues. En outre, des logements adaptés, avec accès aux fauteuils roulants, seront aménagés pour les personnes plus âgées ou présentant un handicap physique.

Ouvert et perméable

L’ensemble du site doit respirer et avoir un caractère ouvert. Il est important que tous ces espaces ouverts soient reliés entre eux par un réseau global de sentiers informels et publics destinés aux passants, aux habitants, aux travailleurs, aux piétons et aux cyclistes. Par conséquent, le site doit être entièrement « perméable » entre le centre, la vallée de la Voer et le parc, en restaurant ou en créant des paysages d’ambiance. Une balade dans le nouveau site Panquin constituera à coup sûr une expérience agréable ! 

Mobilité 

L’implantation des accès vers les parkings assurera un encombrement minimal pour le centre, tandis que plusieurs interventions et fonctionnalités limiteront la circulation en général. Les voitures pourront accéder au « Parkeerbos » public et aux parkings souterrains privés des trois nouvelles ailes. Des parkings publics pour vélos se trouveront sous chaque nouveau bâtiment. 

ION et PMV : de fiers partenaires 

« Nous sommes très heureux d’avoir pu concrétiser la volonté d’aménagement urbain du Conseil communal avec ce plan directeur et d’être parvenus à réunir le paysage, les monuments, les espaces ouverts et les nouvelles ailes au sein d’un ensemble cohérent, en préservant l’identité de Tervuren et en nous en inspirant. Cet exercice nécessitait une grande vision d’avenir et une importante persévérance des mandataires locaux et nous leur sommes particulièrement reconnaissants pour la collaboration constructive avec le bourgmestre et les échevins », se réjouit Davy Demuynck, Managing Partner d’ION. 

« Avec ce projet de la caserne Panquin et la réalisation de nombreux appartements neufs, PMV peut pleinement jouer son rôle social au service d’un beau patrimoine flamand, vu son soutien à la réhabilitation et au développement durable de ce monument du 18e siècle. Par ailleurs, nous sommes ravis de pouvoir le faire en collaboration avec la Commune de Tervuren et en joint-venture avec ION, notre fidèle partenaire », ajoute Gert Cowé, Business Manager en Immobilier chez PMV. 

Le volet architectural est assuré par un conglomérat de 5 bureaux d’architecture qui se chargent chacun d’une partie du site. Il s’agit du bureau italien C+S, de DE Architecten de Tervuren, d’A33 Architecten de Louvain, de Koplamp de Roulers (pour la restauration), et d’Omgeving de Berchem (pour l’architecture paysagère). 

www.panquin.be   

Luchtfoto