Lies Van Biervliet

 

 

L’ambitieuse start-up fondée en 2011 est aujourd’hui une entreprise comptant plus de 60 collaborateurs : ION est le promoteur immobilier dont la croissance est la plus rapide en Belgique. Mais comment faire pour qu’une équipe en pleine expansion reste soudée ? Entrée en fonction en février en tant que responsable RH, Lies Van Biervliet relève le défi avec enthousiasme.  

"Allez, allez!"

" La culture d’ION peut être résumée en trois mots : dynamisme, motivation et positivité. Par- fois, l’un des gérants passe dans les bureaux le matin en criant : “Allez, allez !”. Une chose impen- sable dans la plupart des entreprises, mais qui a un effet très communicatif pour nous. "  

" Nous entraînons tout de suite les nouveaux collaborateurs dans notre enthousiasme. Lors de leur première journée de travail, ils trouvent tous les gadgets ION sur leur bureau, y compris une montre Polar et une tenue de sport. Au bout de deux semaines, les nouveaux collègues ont gé- néralement déjà participé à un boot camp, à un repas ou à une autre activité. Par ailleurs, nous travaillons dur et il faut directement se mettre dans le bain. J’ai déjà lancé plusieurs mesures pour m’assurer que tout se passe bien. Nos nou- veaux collaborateurs prennent un petit déjeuner avec les gérants, passent un moment de speed dating avec les collègues de chaque départe- ment et, après 1, 3 et 6 mois, s’entretiennent avec moi et/ou leur supérieur. "  

Bande énergique 

" Impossible d’éviter une mauvaise ambiance dans une entreprise en mettant simplement un panier de fruits à disposition. La première étape, c’est la confiance, entre collègues et dans la direction. ION connaît une sorte de cercle vertueux : tout se passe bien, tout le monde par- ticipe avec enthousiasme et travaille dur. Je le constate également lorsque j’organise un évé- nement, comme une formation ou une activité après le travail. En général, beaucoup de collabo- rateurs y participent. Au lieu de parler d’équilibre travail-vie privée, nous préférons évoquer l’inté- gration travail-vie privée : travail et temps libre sont un peu mêlés. Et cela s’applique également dans l’autre sens. Si vous avez un rendez-vous privé le matin, vous pouvez arriver plus tard au travail. Cette culture ne convient pas à tout le monde, mais pour moi, elle offre un environne- ment de travail idéal. "   

Les trois activités préférées de Lies

DODENTOCHT XL  

ION ne recule pas devant les défis extrêmes. Quatre collaborateurs ont marché 100 km dans le cadre de la Dodentocht et ont de- mandé à leurs collègues de les sponsoriser au profit d’une œuvre caritative. Inspiré par leur enthousiasme, ION en a profité pour per- mettre aux collègues de récolter de l’argent pour leurs propres actions. Lors d’une soirée spéciale, chacun a pu mettre son action aux enchères, qu’il s’agisse d’un lavage de voi- tures, d’un barbecue ou d’une excursion en bateau sur la Lys. Plus de 8 000 € ont été encaissés pour l’ASBL " VZW Voor Kinderen ", tout en rassemblant les collègues pendant les actions.  

750 EUROS POUR 750 KM  

En tant que promoteur immobilier neutre en CO2, ION se devait de participer à la Semaine de la Mobilité. Chaque jour, toute personne se rendant au travail en covoiturage ou à vélo a pu mettre son nom dans une urne. À la fin de la semaine, l’équipe s’est retrouvée autour d’un lunch sain et 6 prix ont été décernés à des personnes dont le nom figurait dans l’urne. Les associés sont allés encore plus loin en convertissant les 750 km de voiture économisés en 750 euros pour l’association Somival.    

LES HÉROS DE LA CANICULE  

Chaleur accablante ou non, l’équipe d’ION est toujours prête à relever un défi sportif. En juillet et en août, les sportifs se sont réunis à quatre occasions pour suivre un boot camp intensif. Tout laisser tomber et se vider la tête après une journée de travail : une bonne chose pour le corps et l’esprit !